Référencement : comment choisir les bons mots clés?

Webmarketing et SEO

Si vous voulez que vos futurs clients vous trouvent sur internet (et j’imagine que c’est le cas) vous avez envie d’être bien placé.e dans les résultats des moteurs de recherche.
Et vous le savez sans doute, la base du référencement, c’est le choix des mots clés.
On a tendance à passer rapidement cette étape.
Vous êtes diététicienne, vous cherchez logiquement un moyen d’arriver en tête de liste des recherches « diététicienne » ça parait logique.  

Mais choisir les bons mots clés est en réalité bien plus subtil que ça ! C’est aussi technique que psychologique…

L’erreur la plus courante lors du choix des mots clés

Vous essayez de vous placer correctement sur un requête qui vous correspond.
C’est très bien.
C’est la base même.
Par exemple : développement personnel.

C’est très clair, c’est une requête populaire, c’est votre domaine, et c’est ce dont parle votre contenu.
Parfait.

Sauf que…
Tout d’abord : ce n’est pas le plus facile.

Se placer correctement dans les résultats de recherches sur un mot clé aussi concurrentiel et aussi général est, disons, impossible. Eh oui c’est moche, mais bon, c’est simplement la vérité 🤷

En plus ce n’est vraiment pas précis.
Personne ne cherche ces termes, ils sont beaucoup trop vastes.
A moins de vouloir simplement connaitre la définition (dans ce cas il ne s’agit probablement pas d’un client potentiel).

Ou à moins d’avoir des heures à perdre en lisant au hasard les résultats de cette recherche. Qui mélangent, en vrac : des stages de développement personnel, des livres, des techniques, un historique, des vidéos.
D’après la définition qui est carrément affichée sur la page de résultats : « le développement personnel est un ensemble hétéroclite de pratiques, appartenant à divers courants de pensées ».

Ok. Apparemment il n’y a rien de plus vaste et, cette recherche est tout sauf pertinente. Elle ne mérite pas que vous fassiez des efforts pour elle.

Si votre client prend le temps de faire une recherche, c’est qu’il a une question précise. Pour laquelle il choisira instinctivement des mots clés précis.
Il cherche par exemple à améliorer sa confiance en lui grâce à des exercices de développement personnel (peut être ? Vous remarquerez sans doute que je n’y connais rien 😆).
C’est déjà une hypothèse plus plausible.
Et cette recherche (bien qu’incroyablement plus concurrentielle que je ne le pensais avant la rédaction de cet article) est déjà plus pertinente et un peu plus accessible.

Et il y a déjà un peu plus de chances que quelqu’un les recherche pour répondre à un vrai besoin.

Et vous pouvez encore affiner et chercher des requêtes plus précises qui auront des chances d’être recherchées par des personnes qui ont un vrai problème à résoudre et pour lesquelles vous êtes peut être la personne idéale.

 

Choisir les bons mots clés : se mettre dans la tête des clients

Bien sur c’était pour l’exemple.
Ce processus doit être effectué dans l’autre sens.

Pas en tapant  des requêtes random dans Google et en voyant ce que ça donne 😅…

 

 

 

Vous devez partir de votre client idéal, vous demander (ou encore mieux, lui demander) ce qu’il ou elle recherche sur Google pour résoudre son problème.

 

Pour ma part, je  m’adresse à des entrepreneures qui sont en phase de création du site internet de leur entreprise.
Elles se posent des questions techniques, ne sont pas forcément sûres d’elles face au défi technique que représente la création d’un site internet.

J’écris des articles qui répondent aux problèmes qu’elles vont obligatoirement rencontrer. Et c’est assez facile à trouver puisque j’ai rencontré les mêmes problèmes à mes débuts. Je n’ai qu’à fouiller dans ma mémoire.

Ensuite je me demande comment j’ai formulé ça quand je l’ai cherché sur Google la première fois. En gardant à l’esprit qu’à cette époque j’utilisais des termes un peu moins précis, car je ne connaissais pas forcément les termes exacts.

Mon but sera (en résumé) de me placer sur toutes les recherches que mes clientes potentielles pourraient lancer pour résoudre leur problème.

De la sorte, elles arrivent jusqu’à moi et constatent que je suis justement la personne qu’il leur fallait !
(c’est un peu résumé aussi mais c’est le principe général que vous devez garder à l’esprit).

Réfléchir comme un moteur de recherche

Nous avons tellement l’habitude d’utiliser les moteurs de recherche que nous en faisons un usage assez instinctif.

Et eux-même sont conçus pour devancer nos besoins et lire entre les lignes de nos recherches.

Si vous tapez une requête générique, Google ne sait pas vraiment ce que vous voulez.
👉Il vous montrera alors des contenus très généraux, des définitions globales du concept.

 

 

Exemple :
👉Si vous tapez « football » :
Google vous affiche une succession de sites dédiés au foot. La catégorie Football de de L’équipe et d’Eurosport, football.fr, maxifoot.fr, le site de la FFF et l’article Wikipedia qui vous explique les règles du jeu.

👉Mais si vous tapez « football mercato 2020 »:
Google sait que vous vous posez une vraie question, et il sait comment vous fournir une réponse.
Sur cette requête vous commencez à voir de vrais articles. Et vous pourriez sans doute essayer de vous positionner sur cette requête si ça vous chante. Ce qui n’est pas possible avec la première requête générale.

 

 

 

N’oubliez jamais qu’en SEO vous devez vous projeter à la fois dans la tête de votre client idéal et dans la tête d’un robot.

Comment votre client demanderait à un robot de résoudre son problème ? 

 

Dès que vous avez la réponse à cette question bizarre : vous pouvez commencer à écrire les articles qui seront optimisés pour que Google considère qu’ils contiennent la réponse à ladite question.

 

Le référencement est finalement bien plus complexe qu’une succession de mots clés et hacks divers. Choisir les bons mots clés demande une vraie phase de réflexion, concernant votre client idéal. Vous devez prendre en compte ses aspirations, ses problèmes, sa manière de s’exprimer.
Comme toujours en marketing, plus vous en savez sur votre cible, et plus il vous sera facile de l’attirer jusqu’à vous.

crééer site internet soi même coach

Créer son site internet

soi-même

a propos - creation de site internet à dijon

Hello !

Je suis Morgane,

Je vous aide à créer votre site web.

ebook créer son site web 1

E-books offerts

4 ressources gratuites
à télécharger

ebooks offerts

Mes meilleurs conseils pour votre site web

Lequel pourrait vous aider?

ebook créer son site web 1

30 étapes

Créer son site internet soi-même

ebook créer son site web 1

18 conseils

Créer un portfolio de photographe

ebook créer son site web 1

10 astuces

Améliorer son site internet rapidement

Avez-vous pensé à lire aussi ces articles ?

Écrire les textes de son site internet : 10 conseils

Écrire les textes de son site internet : 10 conseils

Vous avez peut être remarqué, (et vous faites sans doute pareil!) : les lecteurs et lectrices d'un site internet ne sont pas DU TOUT plongés dans la lecture vos textes comme on pourrait l'être dans Harry Potter.  C'est même tout simplement l'inverse. Ils sont aussi...

découvrez

Les templates

Un site internet pré-conçu à personnaliser soi-même.

crééer site internet soi même coach